Dans la presse locale

Ouest France – mercredi 23 septembre 2020

Rencontre avec Nils

Samedi 26 septembre

Nous avons pu rencontrer Nils peu avant l’appareillage et le convoyage de son Class40 vers Saint Malo.

Avec une grande gentillesse, le membre d’honneur de notre association et président honoraire des Old Gaffers a répondu à nos questions avant de larguer les amarres en compagnie de ses équipiers Léonie et Killian.

Interview de Nils Boyer – à bord du Class40 Addictif – Cherbourg le 26 septembre 2020

Dans la presse locale

La presse de la Manche – 31 août 2020

Au revoir Denis

Le vendredi 7 août 2020, les cendres de Denis Arnaud ont été dispersées en mer juste en face de son domicile, sur la côte nord du Cotentin.

Denis, chef de quart à bord de la Croix du Sud III, n’a pas ménagé ses efforts tout au long de ces années et, avec Francis, en montant et en transformant l’intérieur.de la Croix du Sud III, il a notamment participé activement à la réfection du navire,

Membre depuis l’association depuis 18 ans, il a effectué de nombreuses navigations à bord du Vieux Copain et de la Croix du Sud III.

Denis était membre du conseil d’administration des Voiles écarlates.

Denis, ici lors d’une assemblée générale de l’association

Dans la presse régionale

La Manche Libre édition du 22 aôut 2020

Retrouvez les photos de cette belle fête maritime normande sur le groupe FB « La Croix du Sud par son équipage »

Dans la presse

Le quotidien régional Ouest France consacre un article aux Voiles écarlates dans sa page départementale de l’édition du 8 juillet dernier.

Un nouveau partenariat en perspective

David, Gérard et Pascal dans le carré de la Croix du Sud III

Mardi 16 juin, David Brize, éducateur technique en menuiserie à l’Unité Educative Activités de Jour (UEAJ) d’Hérouville Saint Clair, service de la Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (DDPJJ) accompagné de deux jeunes a été accueilli à bord de la Croix du Sud III pour parler d’un futur partenariat et des travaux de menuiserie à réaliser à bord.

Extrait des échanges entre David, Gérard, Pascal et Yael.

« l’Oiseau du voyage » s’est posé à Cherbourg

Mercredi 10 juin fin de matinée, Etoile Manureva s’est amarrée quai de la hune (ponton N) à port Chantereyne.

Etoile Manureva à port Chantereyne – © JM Dean

En provenance de Roscoff, le cotre à arrière norvégien a fait escale à Saint Malo où il était amarré à couple du trois mâts barque Le Français puis il a gagné les eaux normandes pour relâcher à port Dielette dans la Hague sud avant de faire route vers Cherbourg. A son bord, Yael, son heureuse propriétaire, Pascal, bosco à bord de la Croix du Sud III et Gérard, notre président. Tout au long de ce convoyage, l’équipage a pu apprécier les qualités marines du sistership de Kurun.

l’Ex Manureva II « l’Oiseau du voyage » (Manureva est aussi le nom du point culminant de l’île  Rurutu en Polynésie française) va faire l’objet d’un partenariat avec notre association pour embarquer des publics en difficulté. Bienvenue à ce vénérable vieux gréement, à cette Etoile qui se rapproche ainsi de la constellation de la Croix du Sud.

Yael, patronne et armatrice de Etoile Manureva – © JM Dean
La Manche Libre – cahier Cherbourg 110620

Réarmement CDS III : suite

Jeudi 21 mai, jour de l’ascension mais les mécanos de la Croix du Sud III ne mollissent pas et sont passés à l’action aujourd’hui en venant mettre à poste les silent blocs moteur qui recevront prochainement la « bourrique » du bord.

Dominique en intervention dans le local machine

A noter que Théo, jeune élève en CAP 2ème année au Lycée Professionnel Maritime et Aquacole (LPMA) Daniel Rigolet de Cherbourg et membre de notre association depuis cette année est venu tout spécialement de Bayeux par le train pour donner un coup de main aux intervenants du jour. Un grand MERCI à lui.

Théo aura bientôt 18 ans et doit passer son examen au LPMA le 2 juin prochain. Il se destine à la pêche. Nous lui souhaitons de réussir dans cette voie maritime exigeante.

Croix du Sud III : le réarmement.

Le temps du réarmement est venu pour l’ancien langoustier de Camaret.

En arrêt technique depuis plusieurs mois, dématé et moteur à terre entre de bonnes mains puisque en révision au sein du Lycée Professionnel Maritime et Aquacole (LPMA) Daniel Rigolet, le bateau est donc sorti de son sommeil paisible au port de l’épi pour gagner le port Chantereyne afin d’y recevoir ses mâts bichonnés par son équipage dans le hangar dédié.

La Manche Libre parution du 20 mai 2020 – cahier Cherbourg

Samedi 16 mai, CDS III remorquée en route vers son poste d’amarrage habituel – Crédit photo Gérard Bourdet

Mardi 19 mai, le gréement dormant a retrouvé sa place, et le tapecul de nouveau envergué, a été hissé sous un grand soleil dont le Nord Cotentin a le secret et qui se montre particulièrement généreux ces jours-ci illuminant cet écrin particulier situé dans l’avant port de Cherbourg et débordant de charme qu’est le port de l’épi

Puis, le tour de la grand’voile est venu. Transfilée et hissée, elle était heureuse de recevoir la caresse d’une très légère brise de secteur ouest comme une incitation à larguer les amarres…

A suivre.

Crédits photos : JM Dean