Sur le village de la Rolex Fastnet Race

Publié le 11 août 2021 12h18

Les Voiles écarlates sont présentes sur le village de la Rolex Fastnet Race installé sur la plage verte de Cherbourg en Cotentin.

L’ouverture du stand a coïncidé avec l’arrivée des embellies et le soleil qui semble vouloir lui aussi faire escale dans le Nord Cotentin.

De gauche à droite : Emilie, Patrick, Jean-Luc, Jade, Jacques et René, une équipe de choc pour animer le stand de l’association.
Interview de Gérard sur le studio de France Bleu Cotentin

Nos Marins en escale à Cherbourg

Publié le 24/07/2021 08h44 modifié à 09h18

Mercredi 21 juillet, après avoir porté assistance à un voilier néerlandais en avarie de propulsion (article Ouest France) au large de Fermanville, la Croix du Sud III est arrivée en musique au port de l’épi en fin d’après midi, accueillie par le public.

La Croix du Sud III en approche du port de l’épi. © JM Dean
Le groupe Nos Marins sur le pont de CDS III © JM Dean

La tournée s’est donc terminée dans le grand port du Nord Cotentin par un concert à la terrasse du restaurant Le Carabot chez Brice, place de la Révolution, qui connait bien le Val de Saire pour y avoir ses fournisseurs locaux. Comme à chaque escale, le public était au rendez-vous pour écouter le répertoire de Nos Marins.

Nos Marins, place de la Révolution © Serge Lainé dit La Barbouille

Une belle sortie d’entrainement hivernal

Samedi 20 février, quelques membres de l’équipage de la Croix du Sud III se sont retrouvés à bord pour effectuer une sortie au large de la digue centrale du port de Cherbourg.

Vers 11h00, l’ancien dundee langoustier a quitté son poste d’amarrage du port de l’épi et s’est dirigé vers la petite rade pour envoyer ses voiles. Sous grand voile arisée et trinquette, le bateau a ensuite fait route vers la passe de l’Est, barré par Aude (dite la bigouden) dernière jeune marin de commerce à avoir rejoint l’équipage et pour laquelle c’était la première sortie.

Avec plus de 20 noeuds de vent de secteur Sud bien établi, la Croix du Sud III au cours de sa traversée de la grande rade a commencé à flirter avec une vitesse de 6 noeuds sur le fond. Présents à bord, Aude, Emilie, Francis, Gérard, Jacques, Jean-Luc, Jean-Marie, Pascal et Yael, heureux de se retrouver, ont pris un grand bol d’air vivifiant. En fin de matinée, le vent s’est mis à forcir pour atteindre 27 -28 noeuds avec des rafales à 30.

En route vers le fort de l’Ouest, la Croix du Sud III a été accueillie dans la passe avec plusieurs rafales supérieures à 32 – 33 noeuds. Puis, le voilier est venu s’amarrer sous le vent du ponton d’attente de port Chantereyne, la manoeuvre a été un peu contrariée au début en raison de puissantes bouffées de plus de 33 noeuds éloignant la coque du ponton. L’équipage a pu casser la croute dans de bonnes conditions avant de ramener dans l’après midi le bateau à son poste d’amarrage habituel.

Au final, une sortie tonique particulièrement appréciée et profitable pour tout le monde.

Aude Rioual, nouveau membre d’équipage

A bord, Aude s’est confiée à nous, revenant sur son parcours et son arrivée au sein des Voiles écarlates.

7,95 milles à une vitesse moyenne de 4,51 noeuds.

A vos écrans !

 

Les Voiles écarlates à bord du Français

Mercredi 16 octobre, une réception était organisée par l’équipage du trois mâts barque Le Français qui nous a chaleureusement accueilli à son bord. A cette occasion, Gérard Bourdet a eu l’occasion de s’exprimer et de dessiner les contours d’un futur partenariat entre l’armateur du navire et notre association.

 

Cliquez sur une photo pour lancer le diaporama

Photos © JM Dean/Voiles écarlates

La Croix du Sud III joue les vedettes…

Jeudi 11 octobre 2018

Embarquement d’une équipe de tournage de la société parisienne de production audiovisuelle EVA Production.

Prennent ainsi place à bord de la Croix du Sud III Vic Demayo, Mickael Tordjmann, et Daniel Allouche accompagnés de Justin Lecarpentier, Docteur en Histoire, auteur de « Rapt à Cherbourg » Edition de l’Ancre de Marine 2010.

Objectif de cette sortie sur la rade : effectuer des plans, dans l’après midi et la soirée ,destinés à la réalisation d’un film documentaire sur « L’affaire des vedettes de Cherbourg »

Rappelez vous, Noël 1969, cinq vedettes israéliennes quittent le port de Cherbourg à destination de celui d’Haïfa. Ces bateaux sont sous embargo décidé par le Général De Gaulle. L’affaire fera grand bruit au plan international…

Crédtis photos Jean-Marie Dean

Avec les élèves du Lycée Professionnel Doucet d’Equeurdreville

Météo estivale aujourd’hui et conditions idéales – excellente visibilité et brise modérée – embarquement de huit jeunes élèves de la section Charpente Marine du Lycée Professionnel Doucet d’Equeurdreville accompagnés par Eric Drouet, leur responsable.

Arrivée dans la petite rade, la Croix du Sud III a commencé à envoyer la toile (Trinquette – GV – Tapecul puis Foc)  et a fait route pour sortir par la passe de l’Est, s’est ensuivie une grande boucle au large de Cherbourg avec retour par la passe de l’Ouest.

Crédits photos Jean-Marie Dean

Cliquez sur l’une des photos pour lancer le diaporama

De jeunes collégiens à bord

Mardi 4 septembre, 10h00 embarquement de six jeunes collégiens d’une classe de 5ème du collège St Joseph de Cherbourg.

crédits photos Jean-Marie Dean

DSCN9996.JPG

Ces jeunes élèves accompagnés de Nadia, leur professeur d’EPS, étaient donc aux premières loges pour profiter du magnifique spectacle de la première manche de la finale du championnat du monde universitaire de voile.

Cette première manche a été remportée par un équipage espagnol suivi à 49″ par l’équipage féminin de Bretagne occidentale et d’un autre équipage français à 52″ Notons au passage que ces jeunes collégiens doivent prochainement effectuer un stage  au sein de l’école de voile de Cherbourg.

« on a tout un projet autour de la voile avec le professeur de français, le professeur de technologie et le professeur d’histoire géo ainsi que nous également en éducation physique et sportive. les élèves doivent suivre un stage de six semaines en catamaran, en français on va leur donner du vocabulaire maritime, en techno ils vont voir comment sont conçus les bateaux et ce, en fonction de l’usage qui en est fait » précise Nadia, leur professeur d’EPS

Au cours de la matinée, les élèves ont suivi attentivement l’évolution des J80 qui passaient sous leurs yeux. Parallèlement, Jean-Marie, membre de l’équipage de la Croix du Sud III, leur a montré la trace des compétiteurs sur l’appli Géoracing, dédiée à ce Championnat du monde.

cliquez sur une image pour lancer le diaporama

 

Heureux qui comme Ulysse…

 

Il y a près de cinq ans qu’Ulysse n’était revenu durablement à Cherbourg et le marin qui a navigué à bord du Vieux Copain n’a pas été oublié des anciens des Voiles écarlates.

 En effet, Patrick, Stéphane et Gilbert notamment sont venus saluer ces jours-ci le capitaine du Lun II qui a amarré dans le bassin du commerce aux fins d’avitaillement la magnifique galéasse norvégienne construite à ålesund en 1914. Ces retrouvailles ont particulièrement ému Ulysse qui, à son tour, a embarqué récemment à Granville quelques jeunes en difficulté. L’aventure continue aussi à bord de Lun II.

Ulysse dit Le samouraï
Ulysse dit Le Samouraï

Lun II Cherbourg
Lun II dans le bassin du commerce à Cherbourg

 

Croix du Sud III et Lun II à Cherbourg

A l’issue de la 7ème édition du Festival des Voiles de Travail qui vient de se terminer dimanche dernier à Granville, Croix du Sud III et Lun II ont navigué de conserve vers Cherbourg hier lundi 27 août 2018.

La Croix du Sud III a regagné son poste d’amarrage habituel au port de l’épi, quant à Lun II, la galéasse norvégienne d’Ulysse s’est amarrée à la passerelle dans le bassin du commerce où elle doit rester quelques jours pour procéder à son avitaillement avant de faire route vers le port d’Anvers.

Nous reviendrons très prochainement sur le deuxième transport à la voile effectué ce mois-ci par CDSIII entre Douarnenez et Granville.