Dans la presse régionale

Dans son édition de Cherbourg du samedi 12 juin 2021 (parution le jeudi 10) l’hebdomadaire régional La Manche Libre revient sur la sortie en mer des élèves du Lycée Professionnel Maritime et Aquacole Daniel Rigolet à bord du Lun II d’Ulysse Buquen ainsi que sur l’exercice effectué avec les sauveteurs de la station SNSM de Fermanville.

Un exercice avec la SNS 460

Dimanche 6 juin 2021, la Croix du Sud III a participé à un exercice de sauvetage au large de Cherbourg avec la vedette SNS 460 Cap Levy de la station SNSM de Fermanville.

Cet exercice a notamment consisté à évacuer un membre de l’équipage de la Croix du Sud III, blessé. Le côtre dundee de l’association a également été remorqué par la SNS 460;

Avec Lun II, les élèves du Lycée Maritime et les jeunes du Centre du Bigard

Publié le 03/06/ 16h14 modifié 16h16

Ce matin, le côtre dundee Croix du Sud III, Lun II, la vénérable galéasse norvégienne d’Ulysse dit « Le Samouraï » et le Surprise du Lycée Professionnel Maritime et Aquacole (LPMA) Daniel Rigolet ont appareillé de Cherbourg à destination du port d’Omonville la Rogue sur la côte Nord de la Hague.

Après avoir pris un coffre dans le port d’Omonville pour la pause déjeuner, la flotille a fait route retour vers Cherbourg où elle est arrivée vers 16h00.

Une belle navigation au profit des élèves du LPMA qui avaient pris passage à bord de Lun II et de trois jeunes du Bigard, accompagnés de deux éducateurs.

Cette sortie rentre notamment dans le cadre de la convention liant le LPMA Daniel Rigolet et Les Voiles écarlates.

Une belle sortie d’entrainement hivernal

Samedi 20 février, quelques membres de l’équipage de la Croix du Sud III se sont retrouvés à bord pour effectuer une sortie au large de la digue centrale du port de Cherbourg.

Vers 11h00, l’ancien dundee langoustier a quitté son poste d’amarrage du port de l’épi et s’est dirigé vers la petite rade pour envoyer ses voiles. Sous grand voile arisée et trinquette, le bateau a ensuite fait route vers la passe de l’Est, barré par Aude (dite la bigouden) dernière jeune marin de commerce à avoir rejoint l’équipage et pour laquelle c’était la première sortie.

Avec plus de 20 noeuds de vent de secteur Sud bien établi, la Croix du Sud III au cours de sa traversée de la grande rade a commencé à flirter avec une vitesse de 6 noeuds sur le fond. Présents à bord, Aude, Emilie, Francis, Gérard, Jacques, Jean-Luc, Jean-Marie, Pascal et Yael, heureux de se retrouver, ont pris un grand bol d’air vivifiant. En fin de matinée, le vent s’est mis à forcir pour atteindre 27 -28 noeuds avec des rafales à 30.

En route vers le fort de l’Ouest, la Croix du Sud III a été accueillie dans la passe avec plusieurs rafales supérieures à 32 – 33 noeuds. Puis, le voilier est venu s’amarrer sous le vent du ponton d’attente de port Chantereyne, la manoeuvre a été un peu contrariée au début en raison de puissantes bouffées de plus de 33 noeuds éloignant la coque du ponton. L’équipage a pu casser la croute dans de bonnes conditions avant de ramener dans l’après midi le bateau à son poste d’amarrage habituel.

Au final, une sortie tonique particulièrement appréciée et profitable pour tout le monde.

Aude Rioual, nouveau membre d’équipage

A bord, Aude s’est confiée à nous, revenant sur son parcours et son arrivée au sein des Voiles écarlates.

7,95 milles à une vitesse moyenne de 4,51 noeuds.

Dans la presse régionale

La Manche Libre édition du 22 aôut 2020

Retrouvez les photos de cette belle fête maritime normande sur le groupe FB « La Croix du Sud par son équipage »

Un nouveau partenariat en perspective

David, Gérard et Pascal dans le carré de la Croix du Sud III

Mardi 16 juin, David Brize, éducateur technique en menuiserie à l’Unité Educative Activités de Jour (UEAJ) d’Hérouville Saint Clair, service de la Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (DDPJJ) accompagné de deux jeunes a été accueilli à bord de la Croix du Sud III pour parler d’un futur partenariat et des travaux de menuiserie à réaliser à bord.

Extrait des échanges entre David, Gérard, Pascal et Yael.

Réarmement CDS III : suite

Jeudi 21 mai, jour de l’ascension mais les mécanos de la Croix du Sud III ne mollissent pas et sont passés à l’action aujourd’hui en venant mettre à poste les silent blocs moteur qui recevront prochainement la « bourrique » du bord.

Dominique en intervention dans le local machine

A noter que Théo, jeune élève en CAP 2ème année au Lycée Professionnel Maritime et Aquacole (LPMA) Daniel Rigolet de Cherbourg et membre de notre association depuis cette année est venu tout spécialement de Bayeux par le train pour donner un coup de main aux intervenants du jour. Un grand MERCI à lui.

Théo aura bientôt 18 ans et doit passer son examen au LPMA le 2 juin prochain. Il se destine à la pêche. Nous lui souhaitons de réussir dans cette voie maritime exigeante.

Croix du Sud III : le réarmement.

Le temps du réarmement est venu pour l’ancien langoustier de Camaret.

En arrêt technique depuis plusieurs mois, dématé et moteur à terre entre de bonnes mains puisque en révision au sein du Lycée Professionnel Maritime et Aquacole (LPMA) Daniel Rigolet, le bateau est donc sorti de son sommeil paisible au port de l’épi pour gagner le port Chantereyne afin d’y recevoir ses mâts bichonnés par son équipage dans le hangar dédié.

La Manche Libre parution du 20 mai 2020 – cahier Cherbourg

Samedi 16 mai, CDS III remorquée en route vers son poste d’amarrage habituel – Crédit photo Gérard Bourdet

Mardi 19 mai, le gréement dormant a retrouvé sa place, et le tapecul de nouveau envergué, a été hissé sous un grand soleil dont le Nord Cotentin a le secret et qui se montre particulièrement généreux ces jours-ci illuminant cet écrin particulier situé dans l’avant port de Cherbourg et débordant de charme qu’est le port de l’épi

Puis, le tour de la grand’voile est venu. Transfilée et hissée, elle était heureuse de recevoir la caresse d’une très légère brise de secteur ouest comme une incitation à larguer les amarres…

A suivre.

Crédits photos : JM Dean

Paroles de deux membres de l’équipage de la Croix du Sud III

Lundi 11 mai Pascal le bosco et Serge sont au hangar à mâts de port Chantereyne. Paroles de deux membres de l’équipage de la Croix du Sud III, récemment déconfinés.

Serge et Pascal s’expriment sur cet après confinement

Indisponibilité de la Croix du Sud III

En raison de la période de confinement que nous vivons actuellement, les travaux entrepris au cours de l’arrêt technique de la Croix du Sud III sont actuellement suspendus et ce jusqu’à la fin du mois d’Avril. Le remâtage du navire,la mise en place du moteur à bord et les travaux concernant l’abri de navigation seront effectués dans le courant du mois de Mai.

Les sorties ci-dessous programmées en Mai sont donc annulées :

  • Sortie d’une journée avec mouillage à Omonville la Rogue au profit des gagnants de la tombola organisée par le Comité des Fêtes de Digosville.
  • Sortie d’une journée au profit du Centre du Bigard
  • Sortie d’une journée au profit d’un Centre de Lisieux
  • Sortie d’une journée dans le cadre de l’exclusion accompagnée.